En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK
03.04 Avr 2015

le dossier du mois

Le droit de vote des femmes a 70 ans

Voter aujourd’hui pour une femme est un geste banal. Pour les anciennes, c’est le résultat d’une longue lutte contre la gente masculine.
29 avril 1945 : les femmes se déplacent pour la toute première fois dans les bureaux de vote. Elles viennent seules ou accompagnées de leur mari ou enfants.
En France, c’est une victoire pour les femmes. Sauf qu’en Suède, les femmes ont le droit de voter depuis 1718. La Nouvelle-Zélande et l’Australie proclameront dans les années suivantes le même droit aux femmes (1893/1902). D’autres pays du monde suivront rapidement le mouvement et permettront ainsi aux femmes d’accéder aux urnes. A titre d’exemple, la Norvège octroie le droit de vote aux femmes en 1913, le Royaume-Uni en 1918, l’Allemagne en 1919 et l’Autriche en 1920. C’est donc de manière tardive et après une lutte acharnée que le droit de vote sera octroyé aux françaises.





En effet, il aura fallu un combat de 153 ans après la Déclaration des droits de la Femme et de la citoyenne d’Olympe de Gouges pour que les françaises accèdent à la citoyenneté. L’influence des deux guerres a notamment permis aux femmes de s’émanciper de l’image de la femme au foyer. Elles ont dû remplacer les hommes partis au front et assumer les différentes tâches de la vie civile. Elles ont notamment été mobilisées dans les usines. Elles se sont engagées dans la Résistance ce qui leur a permis de démontrer leur esprit combatif et leur force de vaincre.



Cet engagement des femmes conduira les pouvoirs politiques d’après-guerre à reconnaître l’égalité économique et politique des sexes. Fernand Grenier, résistant communiste, soutiendra férocement la lutte des suffragettes à l’assemblée. Cette lutte n’aura pas été vaine : elle aboutira, le 23 mars 1944, à l’adoption du principe du droit de vote des femmes par l’Assemblée consultative siégeant à Alger. Un mois plus tard, la bataille est définitivement remportée : le 21 avril 1944, le Général de Gaulle ratifie une ordonnance dont l’article 17 dispose « Les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes ». Les femmes voteront donc pour la première fois le 29 avril 1945 à l’occasion des élections municipales et en octobre dans le cadre d’un référendum.

Les françaises sont donc électrices et éligibles depuis 1944. Cependant, concernant l’éligibilité, elles ont eu beaucoup plus de difficultés à se faire une place dans la vie politique locale et nationale. On notera que la première loi dite de parité a été adoptée le 6 juin 2000. Cette loi contraint les partis politiques à présenter un nombre égal de femmes et d’hommes sur leur liste. La dernière loi en date étant celle du 4 août 2014, loi dite d’égalité réelle entre les femmes et les hommes.

Info –  Pour aller plus loin : Lien 1 / Lien 2 / Lien 3 / Lien 4 / Lien 5 / Lien 6