11.12 Décembre 2015

le dossier du mois

Les droits de l’homme en question en décembre !

  • Si tout citoyen connaît la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, certains ignorent surement l’existence de la déclaration universelle des droits de l’homme proclamée le 10 décembre 1948 par l’assemblée générale des Nations Unis (ONU) à PARIS au Palais de Chaillot.
  • Parce qu’il est important d’affirmer partout dans le monde que l’homme a des droits pour assurer sa liberté et sa dignité, il a été nécessaire de rappeler ses droits et ses libertés dans un texte à vocation universelle.






La naissance d’un texte

  • En 1946, le Conseil économique et social des nations unis décide de créer une commission : « la commission nucléaire des droits de l’homme ».

  • Cette commission devra réfléchir à l’élaboration d’une charte internationale qui pourrait être approuvée par les 58 pays participants.

  • Les membres de la commission sont de pays différents (Etats-Unis, Chine, Liban, Australie, Chili, URSS, le Royaume-Uni, Canada et la France). On soulignera que cette commission était présidée par Eléonore ROOSEVELT, la seule et unique femme de cette commission, épouse de Franklin DELANO ROOSEVELT, Première dame des Etats-Unis entre mars 1933 et avril 1945 et féministe engagée.

  • Monsieur René CASSIN, juriste, diplomate et homme politique français représentera la France et participera activement à la rédaction de la déclaration.

  • Avant d’être définitivement adoptée, la déclaration fera l’objet de discussion au sein de la commission des droits de l’homme, du Conseil économique et social et de l’assemblée générale des Nations-Unies.


Un texte ambitieux

  • Le préambule de la déclaration est tout aussi important que les 30 articles qui composent cette déclaration.

  • Ce texte rappelle les valeurs essentielles «liberté, égalité, fraternité».La déclaration rappelle que tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits.



  • Les principaux droits de l’homme inscrits dans la déclaration :

  • Droit à une justice équitable
  • Droit à la protection de sa vie privée
  • Droit de se marier et de fonder une famille
  • Droit d’aller et venir
  • Droit à une nationalité
  • Droit à la propriété
  • Droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion, de réunion et d’associations
  • Droit de participer aux affaires publiques
  • Droit au travail et à la sécurité sociale
  • Droit aux repos et à une vie décente
  • Droit à l’éducation et à l’accès à la culture
  • Droit à la paix




  • L’article 29 rappelle que si l’homme a des droits qui doivent être garantis, il a aussi des devoirs envers sa communauté.

  • La déclaration sera finalement adoptée par 48 pays. Elle n’a qu’une valeur déclarative et ne crée aucune obligation juridique envers les états signataires.




Pour en savoir +  –  Lien 1 / Lien 2

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK