30.03 Mars 2016

le dossier du mois

A propos de scolarité et d'égalité filles / garçons

  • La loi du 28 mars 1882 dite loi Jules Ferrydispose dans son article 4 que" l'instruction primaire est obligatoire pour les enfants des deux sexes âgés de 6 ans révolus à 13 ans révolus. . Elle peut être donnée soit dans les établissements d'instruction primaire ou secondaire, soit dans les écoles publiques ou libres, soit dans les familles, par le père de famille lui-même ou par toute personne qu'il aura choisie."
  • Même si cette loi ne fait que consacrer une série d'efforts qui ont déjà portés leurs fruits, on constate que beaucoup trop d'enfants ne sont toujours pas scolarisés.


Jules Ferry (1832-1893)


Historique de l'enseignement primaire

  • Aujourd'hui, aller à l'école pour un enfant est un acte normal. Tous les enfants ou presque vont à l'école chaque jour et ce jusqu'à 16 ans au moins.

  • Pourtant, il en a fallu du temps et des lois pour que l'enseignement soit obligatoire, gratuit et laïque.
  • En 1793, la Convention projette, en vain, l'obligation scolaire et la gratuité de l'enseignement.
  • Sous le 1er Empire, Napoléon met en place une institution scolaire autonome pour l'enseignement secondaire et supérieur : c'est l'université. Le primaire reste sous le contrôle de l'Eglise.
  • Loi 28 juin 1833 : François GUIZOT, ministre de l'instruction fait voter la première loi concernant l'enseignement primaire. Elle prévoit entre autres la scolarisation des garçons. Il légalise les écoles privées et précise la notion d'écoles publiques.
  • 15 mars 1850 - loi FALLOUX : renforcement du rôle des religieux dans l'organisation de l'enseignement scolaire / Création obligatoire d'écoles de filles dans les communes de 800 habitants.
  • Loi du 28 mars 1882 (Jules Ferry) - enseignement primaire obligatoire
  • 1924 : Uniformisation des programmes scolaires masculins et féminins et création d'un baccalauréat unique.
  • 1976 : Mixité obligatoire pour tous les établissements publics.
  • Aujourd'hui, les femmes comme les hommes font des études, s'inscrivent dans de grandes écoles et réussissent mieux que les garçons et ce quel que soit leur milieu social d'origine.

  • En 2013, le taux de réussite au baccalauréat général est de 93 % pour les filles contre 90,7 % pour les garçons (source : chiffres -clés - édition 2015 "vers l'égalité réelle entre les femmes et les hommes" - Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes).

  • Seules 30 % des filles s'inscrivent en classes préparatoires aux grandes écoles scientifiques, 54 % aux écoles économiques. En revanche, 74 % des filles s'étaient inscrites en écoles littéraires en 2013.

  • En février 2013, une convention interministérielle pour l'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif 2013-2018 a été signée entre différents ministères.

  • Cette convention s'articule autour de 3 pôles de travail :

  • 1.Acquérir et transmettre une culture de l'égalité entre les sexes

  • 2.- Renforcer l'éducation au respect mutuel et à l'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes

  • 3.- S'engager pour une plus grande mixité des filières de formation et à tous les niveaux d'études





Pour en savoir +  –  Lien 1

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK